Design thinking

Qu'est ce que le design thinking ?


C'est avant tout du bon sens !
Quoi de mieux que de se servir de son expérience, de celle de son équipe et surtout de celle de ses clients pour trouver la ou les solutions à une problématique identiée !  

Avant d'en arriver à la solution innovante, il y a un processus à respecter... 


Poser la bonne problématique est essentiel : il faut qu'il y ait tout d'abord un public, un marché désireux de s'approprier la future solution innovante. Il faut ensuite s'assurer de sa faisabilité et de sa viabilité économique.

Dans un second, par le biais de l'établissement d'un brief et d'un cahier des charges fonctionnel simplifié, il s'agit de trouver le concept le plus adapté pour résoudre cette problématique. Ingénieurs, designer, marketeurs et autres fonctions connexes doivent tirer avantage à mutualiser leurs savoirs et expériences. Pour ma part, j'ai eu l'opportunité d'être immergée dans chacun de ces 3 univers et ainsi me rendre compte que les méthodes convergeaient et suivaient la même logique...

Le concept doit ensuite se concrétiser sous la forme d'un prototype qui permettra d'affiner le projet, de se l'approprier et de le tester... 
 

Le design Sprint... une variante en accéléré


Depuis quelques années, notamment dans les ESN, une nouvelle forme de design thinking a vu le jour.

La promesse est de réussir à faire en 5 jours le tour d'une problématique, de trouver une solution en un temps record et un budget réduit...

Il s'agit de constituer une équipe de 4 à 7 personnes composé d'expert(s), d'ingénieur(s), designer(s) et un sprint master qui servira de facilitateur et /ou de reformulateur.

5 jours = 5 étapes

  • lundi : comprendre et identifier la vraie problématique du marché que l'on vise
  • mardi : émettre les idées sans retenue et se laisser la possibilité de diverger
  • mercredi : décider et choisir la solution la plus adaptée
  • jeudi : scénariser, prototyper
  • vendredi : tester, débriefer et prendre les mesures qui s'imposent...
et la suite... s'enrichir du feed back des clients et savoir s'adapter continuellement...

En d'autres termes il s'agit d' être agile !



 

Maïwenn Tournellec

"Technico Créato & Marketo commerciale"

Diplômée en Design industriel et packaging (M.1 ) et en Marketing Opérationnel International (M. 2) avec 18 ans d'expériences commerciales dans le domaine événémentiel & l'imprimerie